SomaSimple Discussion Lists  

Go Back   SomaSimple Discussion Lists > Masso-Kinésithérapie / Thérapie Manuelle / Ostéopathie > Le Petit Prince
Albums Quiz PubMed Gray's Anatomy Tags Online Journals Statistics

Notices

Le Petit Prince Forum dédié aux membres francophones

Post New Thread  Reply
 
Thread Tools Display Modes
Old 11-05-2012, 02:43 PM   #1
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default Douleur chronique: les points principaux

Pour faire suite aux projets proposés, je vous propose de récapituler, lister les points importants soulevés par Lorimer Moseley lors de la formation.
Nous pourrons les organiser et les développer par la suite.
Qu'en pensez vous?
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 22-05-2012, 11:03 AM   #2
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

Je me lance :

Quelques phrases et messages essentiels.

1- L'expérience consciente de la douleur est le meilleur système pour se protéger.
2- La nociception n'est ni nécessaire ni suffisante pour ressentir une douleur.
3- La douleur est un mécanisme qui oblige à protéger nos tissus.
4- L'effet inhibiteur ou facilitateur est un réajustement du cerveau par rapport à ce qu'il croit être faux ( sur ou sous estimation).
5- Les effets les plus puissants sont les effets descendants.
6- "Don't flare up / Don't freak up (if flare up)" En cas de poussée ne paniquez pas.
7- Une poussée ne correspond pas à une lésion mais bel et bien à un avertissement.
8- Il faut conceptualiser la douleur pour le changement.
9- La douleur appartient au patient c'est son problème. La douleur est personnelle et unique.
10- Les fortes charges émotionnelles modifient la biologie de la douleur et ce qui est dit pendant une forte charge émotionnelle sera retenue plus facilement.
11- Pour le changement, il faut redonner un nouveau neurotag ( neuro signature).
12- Il faut commencer par prouver et affirmer que les idées et les connaissances des patients sur la douleur son fausses et préjudiciables.
13- Une bonne façon d'y arriver est d'utiliser des Anecdotes et des Histoires vécues. (Painful Yarns)
14- La douleur est importante. Il ne faut pas s'en débarrasser.
15- La douleur est une expérience consciente qui émane du cerveau et pas seulement des tissus.
16- La douleur nous motive à faire quelque chose pour notre corps. Elle a un rôle de protection.
18- Ca fait mal à l'endroit où votre cerveau pense qu'il y a un problème, et qu'il estime être à protéger.
19- La douleur dépend du niveau de danger que votre cerveau estime être le bon.
20- Le cerveau essaie de protéger la zone qu'il pense être la plus vulnérable et il y a un coût à cela car il délaisse les autres.
21- Il faut faire évoluer les attitudes et les croyances en expliquant.
22- Il ne faut cependant pas chercher à expliquer les problèmes en étant péjoratif (type école du dos) ni en utilisant un langage nociceptif.
23- La rééducation doit avoir pour objectif de recréer un neurotag non douloureux.
La douleur est : Désagréable
Individuelle
Multifactorielle
Consciente
Une expérience
Ressentie quelque part
Sert à protéger cet endroit
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
The Following User Says Thank You to Laurent La Flèche For This Useful Post:
jacques (24-05-2012)
Old 28-05-2012, 10:14 PM   #3
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

L'analyse de toutes les afférences nociceptives ou non par le cerveau, donne une réponse la mieux adaptée en fonction du vécu de la personne (croyance, expériences préjugés...). Parmi ces réponses, la douleur ressentie à un endroit en relation avec ces différentes afférences et la volonté du cerveau de protéger cette région est une possibilité mais pas la seule.

La recherche médicale s'évertue à analyser "les voies de la douleur" (si mal nommées car en fait elles n'existent pas et on devrait parler de voies nociceptives), sans jamais se demander à quoi sert cette fameuse douleur.Se débarrasser de la douleur est en soi un non sens car elle est utile voire même indispensable à notre équilibre comme la garante de notre bonne santé. Ne pas avoir de douleur n'est pas synonyme de bonne santé mais seulement que nous ne dépassons jamais la ligne de protection par la douleur (cf Explain Pain).

La douleur doit être comprise, analyser et gérer. L'explication en est la première étape, la désacralisation sans doute la deuxième, la réappropriation de la douleur par le patient ensuite et enfin la gestion.

Nous sommes donc vraiment très loin de la gestion purement médicale. Cependant cette approche purement allopathique ne doit pas être totalement abandonnée, mais ces deux approches sont complémentaires et doivent être menées de concert.
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
Old 04-06-2012, 12:07 PM   #4
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default Nouvelle approche thérapeutique

Avec les informations sur la douleur que nous connaissons, nous ne pourrons pas faire l'économie d'une nouvelle approche dans nos bilans pour réorienter par la suite nos traitements.
Ce changement doit absolument s'opérer car dans le cadre actuel proposé par le monde médical, la douleur n'est pas du tout à sa place et elle ne sert qu'à évaluée grossièrement la réussite d'un traitement sur les tissus, ce pour quoi nous le savons maintenant elle n'est pas du tout faite. Il en résulte donc une errance complète et des traitements qui parfois fonctionnent parfois pas, sans que la logique cartésienne habituellement admise n'y puisse rien comprendre.

La mise en catégorie, ortho neuro rhumato n'a alors plus aucun sens et une nouvelle façon de raisonner doit être mise en place et explorer.

Je vous propose quelques pistes si cela vous intéresse. Tout d'abord il faut revoir l'approche globale par rapport à la douleur et l'intégrer non pas comme un signe émanant du tissu, mais bel et bien comme ce qu'elle est, une résultante du cerveau, qui lui analyse le plus finement possible les afférences qu'il reçoit, les comparants avec ce qu'il connait déjà, sachant tout de même que le cerveau n'est pas infaillible et peut aussi avoir un jugement erroné.

Une fois cette première approche vue et expliquée à nos patients avec tout ce que cela entraine de tact et de persuasion, il faut en venir au bilan.

A mon sens la première question que nous devons nous poser, est : POURQUOI Y A T'IL UNE DOULEUR ET QUE VEUX NOUS DIRE LE CERVEAU PAR RAPPORT A CETTE ALERTE. QU'Y A T'IL A PROTÉGER et POURQUOI?

Ensuite il nous faut réfléchir et identifier le Comment : QUEL EST LE MÉCANISME DE PROTECTION MIS EN PLACE COMMENT LE CERVEAU A CHOISI DE PROTÉGER LA RÉGION SUPPOSÉE ÊTRE EN LÉSION? C'est là et seulement là qu'il faut essayer d'identifier ce que nous appelions au paravent une lésion, sachant que cette lésion peut également être due à un dépassement de la ligne de tolérance des tissus( cf Explain Pain) de manière accidentelle au quel cas il y aura une VRAI lésion.

Enfin il faut déterminer le moyen d'action de plus approprié à mettre en place pour traiter le problème :Soit on agit sur le POURQUOI soit on agit sue le COMMENT et souvent il faut agir conjointement sur les deux en même temps.
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
The Following 2 Users Say Thank You to Laurent La Flèche For This Useful Post:
bernard (12-11-2012), Marc (05-06-2012)
Old 05-06-2012, 09:33 AM   #5
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Laurent La Flèche View Post
La mise en catégorie, ortho neuro rhumato n'a alors plus aucun sens et une nouvelle façon de raisonner doit être mise en place et explorer.
On en revient toujours à la nécessité du raisonnement clinique.
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 06-06-2012, 09:31 AM   #6
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Laurent, j'aimerai ajouter deux précisions, ou deux points supplémentaires:
- le SNC n'est pas un outil de mesure du danger. ("soif" dans Painful Yarns)
- il n'y a aucune relation entre l'intensité de la douleur et la gravité de la blessure (réelle ou potentielle)
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 06-06-2012, 11:12 AM   #7
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

Tu as tout à fait raison, et en cela la notion de rapport gravité de la blessure et douleur qui n'existe pas, est le principal axe vers lequel doit tendre notre réflexion. Comment doit on faire pour que de manière incontournable nous puissions faire admettre cela à nos patients?

Tout le parcours médical est axé sur ce principe de relation entre douleur et lésion, il nous faut donc casser complètement cette relation artificiellement maintenue par manque de compréhension de la douleur. Il nous faut également et cela pour nos collègues et le corps médical désacraliser la recherche de LA LÉSION COMME ARME ABSOLUE, et cela en réorientant le raisonnement clinique en y intégrant plus d'explication sur la douleur. Il ne faut absolument plus chercher à lutter contre la douleur mais avec.

La lésion ne doit plus être notre soucis principal, mais bien un paramètre à intégrer dans le raisonnement clinique au même titre que le psyco social et la douleur. Concevoir la lésion soit comme une afférence nociceptive soit comme une stratégie du cerveau pour arriver à ses fins.

Le raisonnement clinique doit nous permettre d'en arriver à faire cette distinction.
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
Old 06-06-2012, 11:22 AM   #8
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

J'ai un autre petit exercice à vous proposer. Essayez de réfléchir à vos traitements habituels au travers du prisme des théories de Moseley. Par exemple le travail excentrique que propose Stanish, ne serait ce pas tout simplement de la distraction avec un travail excentrique plutôt que concentrique et une mise en charge progressive respectant les principes de la Baseline? (cf Explain Pain page 117)?

Si vous avez d'autres exemples ne vous privez pas?
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
Old 13-06-2012, 07:53 AM   #9
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

J'ai bien reçu ton message et suis en train de relire le passage que tu cites.
Attached Files
File Type: pdf EP_117.pdf (215.3 KB, 19 views)
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard


Last edited by bernard; 13-06-2012 at 07:57 AM.
bernard is offline   Reply With Quote
Old 13-06-2012, 08:00 AM   #10
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Laurent
Par exemple le travail excentrique que propose Stanish, ne serait ce pas tout simplement de la distraction avec un travail excentrique plutôt que concentrique
Une question à propos de cette phrase :
Si un mouvement (en fait un demi mouvement car il y a un aller et un retour à la position initiale) est censé être excentrique, dans un sens, comment est le retour ?
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard

bernard is offline   Reply With Quote
Old 13-06-2012, 11:15 AM   #11
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Laurent
Par exemple le travail excentrique que propose Stanish, ne serait ce pas tout simplement de la distraction avec un travail excentrique plutôt que concentrique et une mise en charge progressive respectant les principes de la Baseline?
En termes plus généraux, il n'y a que trois types de progressions :

Il y a deux mauvaises progressions :
  • La progression qui aggrave les symptômes.
  • La progression qui entretient les symptômes
Il y aune seule bonne progression :
  • La progression qui diminue les symptômes.
Attached Images
File Type: png prog_bad.png (116.3 KB, 5 views)
File Type: png prog_equ.png (120.2 KB, 4 views)
File Type: png prog_good.png (138.0 KB, 5 views)
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard


Last edited by bernard; 13-06-2012 at 11:36 AM.
bernard is offline   Reply With Quote
The Following User Says Thank You to bernard For This Useful Post:
yanicw (13-06-2012)
Old 13-06-2012, 12:20 PM   #12
yanicw
Neuroctambule
 
yanicw's Avatar
 
Join Date: Mar 2007
Location: Elsass
Posts: 704
Thanks: 53
Thanked 51 Times in 29 Posts
Default

Intuitivement, je dirai en complément des schémas de Bernard:
- l'attitude de protection est une contraction excentrique non consciente
- le protocole Stanish fait passer cette contraction dans le champ du conscient
- le contrôle moteur est amélioré
- une réponse plus pertinente est alors adoptée face à la perception d'une menace
- les actions correctives physiologiques se mettent en place
- résolution du problème
__________________
C'est toujours ce qui éclaire qui demeure dans l'ombre. E. Morin
Il n'y a pas de fait en soi. Ce qui arrive est un groupe de phénomènes, choisis et groupés par un être qui les interprète. Nietzsche
yanicw is offline   Reply With Quote
Old 14-06-2012, 10:34 AM   #13
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Laurent La Flèche View Post
5- Les effets les plus puissants sont les effets descendants.
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 14-06-2012, 11:10 AM   #14
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

Dans le protocole de Stanish, la contraction concentrique douloureuse doit être évitée ou au moins limitée. Pour le travail du tendon d'Achille, pour le quel la technique est décrite, la remontée (travail concentrique du triceps) doit être faite aidée de l'autre jambe. Dans la progression la contraction concentrique sera reprise. Dans un premier temps c'est vraiment la descente freinée qui est utilisée.

Pour la douleur, elle doit être présente sur la dernière série.

Extrait d'un document distribué aux patients en MPR à Nantes :

"À chaque séance, il est effectué 3 séries de 10 exercices
La douleur n’est pas un obstacle à la séance mais doit respecter quelques règles :
S’il n’y a pas de douleur provoquée par la séance, il n’y aura pas
de bénéfice pour le tendon.
Si la douleur est présente pendant les 3 séries, le travail est trop
important pour le tendon.
Si le programme est fait correctement, la douleur ne doit apparaître
que dans la dernière série de l’exercice. "

La question est : peut on raisonnablement penser que la "Baseline" de Moseley correspond à ce seuil douloureux qui est évoqué dans cet extrait?

Quote:
Intuitivement, je dirai en complément des schémas de Bernard:
- l'attitude de protection est une contraction excentrique non consciente
- le protocole Stanish fait passer cette contraction dans le champ du conscient
- le contrôle moteur est amélioré
- une réponse plus pertinente est alors adoptée face à la perception d'une menace
- les actions correctives physiologiques se mettent en place
- résolution du problème
Je suis assez d'accord avec ce que tu proposes et cette "conscientisation" de l'action excentrique du muscle n'est elle pas en fait un nouveau Neurotag (les actions correctives physiologiques se mettent en place)qui se substituerait à l'ancien douloureux?

Je cherche à établir des liens logiques entre nos techniques habituelles et les théories de Moseley de manière à étoffer le discours que nous devons développer face à nos collègues.
Attached Files
File Type: pdf Progression et exposition graduée.pdf (288.1 KB, 14 views)
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY

Last edited by bernard; 14-06-2012 at 11:24 AM.
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
Old 15-06-2012, 12:03 AM   #15
yanicw
Neuroctambule
 
yanicw's Avatar
 
Join Date: Mar 2007
Location: Elsass
Posts: 704
Thanks: 53
Thanked 51 Times in 29 Posts
Default

ImageUploadedByTapatalk1339711288.471408.jpg
Sur le traitement d'une information...
Attached Images
File Type: jpg yanicw.jpg (375.4 KB, 12 views)
__________________
C'est toujours ce qui éclaire qui demeure dans l'ombre. E. Morin
Il n'y a pas de fait en soi. Ce qui arrive est un groupe de phénomènes, choisis et groupés par un être qui les interprète. Nietzsche

Last edited by bernard; 15-06-2012 at 07:37 AM.
yanicw is offline   Reply With Quote
The Following 2 Users Say Thank You to yanicw For This Useful Post:
bernard (15-06-2012), Laurent La Flèche (15-06-2012)
Old 15-06-2012, 12:33 AM   #16
yanicw
Neuroctambule
 
yanicw's Avatar
 
Join Date: Mar 2007
Location: Elsass
Posts: 704
Thanks: 53
Thanked 51 Times in 29 Posts
Default

ImageUploadedByTapatalk1339712840.048918.jpg
La relation thérapeutique...
__________________
C'est toujours ce qui éclaire qui demeure dans l'ombre. E. Morin
Il n'y a pas de fait en soi. Ce qui arrive est un groupe de phénomènes, choisis et groupés par un être qui les interprète. Nietzsche
yanicw is offline   Reply With Quote
The Following 2 Users Say Thank You to yanicw For This Useful Post:
bernard (15-06-2012), Laurent La Flèche (15-06-2012)
Old 15-06-2012, 07:33 AM   #17
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Laurent La Flèche View Post
Dans le protocole de Stanish, la contraction concentrique douloureuse doit être évitée ou au moins limitée. Pour le travail du tendon d'Achille, pour le quel la technique est décrite, la remontée (travail concentrique du triceps) doit être faite aidée de l'autre jambe. Dans la progression la contraction concentrique sera reprise. Dans un premier temps c'est vraiment la descente freinée qui est utilisée.
Voir cet article :
http://www.somasimple.com/pdf_files/...ntractions.pdf
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard

bernard is offline   Reply With Quote
The Following User Says Thank You to bernard For This Useful Post:
Laurent La Flèche (15-06-2012)
Old 15-06-2012, 08:52 AM   #18
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

Un grand merci Bernard, cet article confirme tout à fait les hypothèses de la distraction et sans doute moins par rapport à la baseline quoi que!

En effet s'il est avéré que les neurones utilisés pour les contractions excentriques et concentriques sont les mêmes, nous pouvons très logiquement en déduire que pour le cerveau les deux types de contraction sont identiques. Par contre le neurotag lui est différent ce qui expliquerai alors l'efficacité de cette technique dans la récupération des douleurs chroniques. Si on peut aller plus loin encore, une contraction excentrique non douloureuse serait le signe d'une sensibilisation centrale plus que périphérique. Ce pourrait être un test intéressant, qu'en pensez vous?


Il nous faudra rapidement se pencher sur la confrontation entre les théories de Moseley et leurs applications sur l'épicondylalgie latérale car là il y a vraiment à faire.

Pour ceux qui ont la chance d'être abonné : http://www.actukine.com/Tennis-elbow...ves_a2853.html

un autre issu de cette discussion :http://www.taping.hk/img/tape%20elbow.pdf

ou alors : http://www.actukine.com/L-addition-d...ies_a1242.html
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
Old 15-06-2012, 02:10 PM   #19
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Laurent m'a un peu tendu la perche alors je vais donner mon avis:
- dans les tendinopathies chroniques il est maintenant démontré qu'il n'existe pas d'inflammation, et qu'elle n'a sans doute pas existé à la phase initiale.
- la chaleur, ou le froid n'ont pas d'action sur la douleur.
Il y a donc de très fortes chances que l'on ait à faire à une centralisation, et avec ce que L Moseley a appelé "disinhibition".
Les principes rééducatifs de la prise en charge de la douleur chronique devraient donc s'appliquer.
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 15-06-2012, 03:31 PM   #20
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

Sans vouloir être polémique (vous me connaissez), je dirai que le sujet tel qu'il est présenté (pour le tennis elbow) sur actukiné est à l'antipode de nos préoccupations.
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard

bernard is offline   Reply With Quote
Old 16-06-2012, 12:40 PM   #21
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

Je reviens sur les résultats concernant l'article proposé par Bernard sur l'activation neuronale durant l'activité excentrique. Ayant lu jusqu'au bout cette fois l'article en question, les conclusions sont tout autre. Désolé, dans un excès de précipitation mes conclusions s'en sont trouvées erronées.
Quote:
Conclusion. Compared with isometric and concentric contractions, eccentric contractions appear to require unique activation strategies by the nervous system. The experimental evidence supporting this hypothesis includes the reduced activation of muscle during maximum eccentric contractions, an altered recruitment order of motor units during submaximal eccentric contractions, a decrease in the size of the potentials evoked in muscle by transcranial and peripheral nerve stimulation during eccentric contractions, and a greater resistance to fatigue (decline in force) during repeated contractions. Variation in the neural strategy may be accomplished by modulation of the relative excitability within the populations of motoneurons innervating a muscle, its synergists, and the contralateral homologous muscle. The principal functional outcome of the unique activation scheme may be to maximize the activity and thereby preserve the health of high-threshold motor units. These motor units are used minimally during daily activities but are essential for intense athletic competition and for emergency movements that require high levels of muscle power.
Il semblerait donc que les voies utilisées pour l'activité excentrique ne soient pas les mêmes que pour l'activité concentrique. Peut ont imaginer alors que le neurotag de l'activité excentrique influe sur celui de l'activité concentrique ou alors doit on s'en tenir à l'explication première de stimulation des fibrobastes? Toujours est il que cette action semble être efficace sur la douleur même si effectivement son objectif n'ai pas la douleur.
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY

Last edited by Laurent La Flèche; 17-06-2012 at 04:12 PM.
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
Old 16-06-2012, 03:14 PM   #22
seb73
Neuro-Fils
 
Join Date: Apr 2007
Posts: 323
Thanks: 4
Thanked 15 Times in 10 Posts
Default

Ma réflexion va peut-être vous paraître bête mais ce qui pourrait être identique entre les contractions excentriques et concentriques sont les contraintes exercées sur le tendon :donc l'activité neuronale liée à la perception des contraintes sur les golgis par exemple?
On aurait une activité neuronale identique pour la "part perceptive" et une activité neuronale différente pour l'aspect moteur :la situation proposée est "inédite" (donc perçue comme non menaçante?) :le cerveau du patient ne produit pas de douleur.

Last edited by seb73; 16-06-2012 at 03:20 PM.
seb73 is offline   Reply With Quote
Old 16-06-2012, 04:28 PM   #23
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by seb73 View Post
Ma réflexion va peut-être vous paraître bête mais ce qui pourrait être identique entre les contractions excentriques et concentriques sont les contraintes exercées sur le tendon.
Pas vraiment, mais pour s'en convaincre, il faut étudier les courbes " tension/longueur": "Pour un muscle donné, la force réalisée en excentrique (supramaximale) est toujours supérieure à la force maximale isométrique, elle-même étant toujours supérieure à la force concentrique (sous-maximale)." Il en va donc de même pour la tension au niveau des tendons.
C'est la raison d'être du protocole Stanish (trés certainement la production de micro lésions au sein du muscle qui vont provoquer un processus de cicatrisation comme recherché avec les ondes de choc), et de l'utilisation des protocoles excentriques en renforcement musculaire.
http://prevost.pascal.free.fr/theorie/muscle/relFV.htm
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare

Last edited by Marc; 16-06-2012 at 04:38 PM.
Marc is offline   Reply With Quote
Old 16-06-2012, 05:42 PM   #24
seb73
Neuro-Fils
 
Join Date: Apr 2007
Posts: 323
Thanks: 4
Thanked 15 Times in 10 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Marc View Post
Pas vraiment, mais pour s'en convaincre, il faut étudier les courbes " tension/longueur": "Pour un muscle donné, la force réalisée en excentrique (supramaximale) est toujours supérieure à la force maximale isométrique, elle-même étant toujours supérieure à la force concentrique (sous-maximale)." Il en va donc de même pour la tension au niveau des tendons.
C'est la raison d'être du protocole Stanish (trés certainement la production de micro lésions au sein du muscle qui vont provoquer un processus de cicatrisation comme recherché avec les ondes de choc), et de l'utilisation des protocoles excentriques en renforcement musculaire.
http://prevost.pascal.free.fr/theorie/muscle/relFV.htm
Je me suis mal exprimé :je ne parle pas de la "quantité de contraintes" subit mais plus des afférences transmises par les mécano-récepteurs qui ont les mêmes caractéristiques (je en parle pas de l'aspect quantitatif) .
seb73 is offline   Reply With Quote
Old 16-06-2012, 06:23 PM   #25
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by seb73 View Post
:je ne parle pas de la "quantité de contraintes" subit mais plus des afférences transmises par les mécano-récepteurs qui ont les mêmes caractéristiques (je en parle pas de l'aspect quantitatif) .
Comme le dit Laurent, ils auront des neurotags différents.
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 16-06-2012, 07:35 PM   #26
seb73
Neuro-Fils
 
Join Date: Apr 2007
Posts: 323
Thanks: 4
Thanked 15 Times in 10 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Marc View Post
Comme le dit Laurent, ils auront des neurotags différents.
Oui justement,l'activité neuronale en ce qui concerne l'aspect moteur sera différent mais identique en ce qui concerne les afférences venant des tendons.Le travail excentrique paraissant moins menaçant ,il y a pas ou moins de douleurs.Ce qui permet l'habituation:le cerveau va "accepter" de recevoir les infos :"il y a des contraintes sur mon tendon d'achille" sans déclencher un output douleur.Il faut bien sur que cela soit transposé à la contraction concentrique.

Last edited by seb73; 16-06-2012 at 09:20 PM.
seb73 is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 08:31 AM   #27
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by seb73 View Post
l'aspect moteur sera différent mais identique en ce qui concerne les afférences venant des tendons.
Qu'est ce qui permet d'affirmer ça?
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 09:20 AM   #28
seb73
Neuro-Fils
 
Join Date: Apr 2007
Posts: 323
Thanks: 4
Thanked 15 Times in 10 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Marc View Post
Qu'est ce qui permet d'affirmer ça?
Initialement,je parlais des golgis :selon toi ceux ci déchargent différemment lors d'un travail excentrique et lors d'un travail concentrique?Encore une fois je ne parle pas "d'intensité".
seb73 is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 09:24 AM   #29
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by seb73 View Post
Initialement,je parlais des golgis :selon toi ceux ci déchargent différemment lors d'un travail excentrique et lors d'un travail concentrique?Encore une fois je ne parle pas "d'intensité".
Il faudrait trouver un article sur les golgis pour voir s'il y a ou pas de différence...
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard

bernard is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 09:36 AM   #30
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Dans "The graded Motor Imagery Handbook", le neurotag est défini à peu près comme ça:
" le neurotag n'est pas la cervicalgie que vous ressentez:il ne produit pas la douleur, pas plus qu'il ne la détecte. Le neurotag est l'expérience du ressenti de la douleur. En d'autres termes, ce n'est pas une sensation primaire - c'est une sorte "d'apprentissage" (connaissance) de ce qui s'est produit par la connexion synaptique naturelle"
Dans ces conditions, même si l'information fournie par un récepteur peut sembler, ou est identique dans deux activités différentes, les neurotags seront différents, puisque les conditions (et c'est vaste) seront différentes.
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 10:07 AM   #31
yanicw
Neuroctambule
 
yanicw's Avatar
 
Join Date: Mar 2007
Location: Elsass
Posts: 704
Thanks: 53
Thanked 51 Times in 29 Posts
Default

En simplifiant: il y a un neurotag qui freine le mouvement et un qui l'accélère.
A priori, quand il y a une menace ça freine... Sauf si la survie nécessite urgemment une accélération et dans ce cas il n'y aura pas le temps de créer un tag douloureux. Il y a ce que les golgi signalent et ce que le cerveau perçoit du contexte.
__________________
C'est toujours ce qui éclaire qui demeure dans l'ombre. E. Morin
Il n'y a pas de fait en soi. Ce qui arrive est un groupe de phénomènes, choisis et groupés par un être qui les interprète. Nietzsche
yanicw is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 10:17 AM   #32
seb73
Neuro-Fils
 
Join Date: Apr 2007
Posts: 323
Thanks: 4
Thanked 15 Times in 10 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by bernard View Post
Il faudrait trouver un article sur les golgis pour voir s'il y a ou pas de différence...
J'ai jeté un œil sur une thèse de staps qui n'indique pas de différence...mais delà à trouver un papier qui dit que c'est identique...
Les appareils tendineux de Golgi sont placés en séries,ils ne peuvent coder QUE les contraintes subis en élongation sur la jonction myotendineuse et le tendon.C'est ce qui pourrait être "identique" dans les deux types de travail musculaire.
seb73 is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 10:20 AM   #33
seb73
Neuro-Fils
 
Join Date: Apr 2007
Posts: 323
Thanks: 4
Thanked 15 Times in 10 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Marc View Post
Dans "The graded Motor Imagery Handbook", le neurotag est défini à peu près comme ça:
" le neurotag n'est pas la cervicalgie que vous ressentez:il ne produit pas la douleur, pas plus qu'il ne la détecte. Le neurotag est l'expérience du ressenti de la douleur. En d'autres termes, ce n'est pas une sensation primaire - c'est une sorte "d'apprentissage" (connaissance) de ce qui s'est produit par la connexion synaptique naturelle"
Dans ces conditions, même si l'information fournie par un récepteur peut sembler, ou est identique dans deux activités différentes, les neurotags seront différents, puisque les conditions (et c'est vaste) seront différentes.
Oui c'est bien ce qui est dit depuis le début mais ils doivent être voisin pour que l'on puisse avoir une action thérapeutique,non?
seb73 is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 11:48 AM   #34
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Bon, je rappelle juste la définition de Lorimer Moseley:
""Pain is an unpleasant, individual, multifactorial, conscient experience, felt somewhere in the body and which serves to protect this part of the body."
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 11:55 AM   #35
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by yanicw View Post
Il y a ce que les golgi signalent et ce que le cerveau perçoit du contexte.
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 12:03 PM   #36
seb73
Neuro-Fils
 
Join Date: Apr 2007
Posts: 323
Thanks: 4
Thanked 15 Times in 10 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Marc View Post
Oui bien sur,c'est grâce à cela que l'on peut faire faire des rotations lombaires en DD à un patient lombalgique kinésiophobe sans qu'il ai mal.
seb73 is offline   Reply With Quote
Old 18-06-2012, 04:14 PM   #37
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

On en revient à la distraction du cerveau pour réussir à changer le neurotag.

Extrait d'Explain Pain :

Quote:
Des changements de contexte peuvent également être utilisés en thérapie. Par exemple, vous pourriez effectuer un mouvement dans une position ou un environnement différent de l’habitude, ou vous pouvez regarder ou pas la partie mobile. Une fois que vous avez l'idée, vous serez en mesure d'inventer sans fin les exercices du corps virtuel qui seront particulièrement adaptés à vos besoins.
Bien sûr, alors que vous ferez vos expériences avec des mouvements, il pourra y avoir quelques douleurs provoquées. Ce n’est pas un problème - rappelez-vous, si vous comprenez votre douleur et que vous savez que ça ne vous blessera pas, alors il y aura des réactions minimales de stress.
D'une certaine façon le travail en excentrique peut être assimilé à un changement de contexte, et peut à ce titre améliorer la récupération et l'accès au corps virtuel. La règle de la baseline s'appliquant de la même manière que ce soit en concentrique ou en excentrique.
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
The Following User Says Thank You to Laurent La Flèche For This Useful Post:
bernard (18-06-2012)
Old 18-06-2012, 07:38 PM   #38
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default 3 types de messages.

Je vous propose de réfléchir et d'apporter vos réflexions sur le type de message à délivrer en fonction de l'auditoire.
Trois possibilités à mon sens et 3 messages différents. Les patients, les collègues et le corps médical. On ne peut pas parler de la même manière à un médecin à un collègue et encore moins à un patient.


1- Au patient
@ Il faut désacraliser la douleur, la rendre moins "inaccessible".
@ La douleur est importante utile et indispensable à un bon équilibre, et plutôt que d'essayer de s'en débarrasser, il faut apprendre à la gérer et à la comprendre.
@ Bien faire la différence entre la nociception (trouver un autre mot), comme information afférente et la douleur comme résultante produite par le cerveau après analyse.
@ Bien expliquer la notion de stratégie du cerveau à titre de protection (contracture douleur voire blocage rétraction) et même douleur. La douleur ne provient pas du corps elle est une résultante d'une stratégie personnelle du cerveau.
@ Il faut toujours rester positif, et éviter au maximum d'employer des termes péjoratifs tel que déplacement, lésion, hernie, incapacité...
@ Donner la définition de la douleur selon Moseley : La douleur est une expérience individuelle désagréable, d'origine multifactorielle, consciente, ressentie quelque part dans le corps et qui incite à protéger cet endroit.

2- Aux collègues
@ La nociception n'est ni nécessaire ni suffisante pour ressentir une douleur.
@ Une lésion tissulaire quelle qu'elle soit doit être traitée pour ce qu'elle est :
* Soit elle est primaire auquel cas c'est une vraie lésion
* Soit elle est la conséquence d'une mise en place par le cerveau d'une stratégie de protection (contracture réflexe, attitude antalgique...) auquel cas il faudra la traiter avec le soucis de la rapporter à son utilité.
@ Attention aux termes que nous employons, il ne faut jamais être péjoratif .
@ Il faut expliquer la douleur plutôt que de chercher à essayer de la vaincre à tout prix.
@ La rééducation a pour objectif de recréer un neurotag non douloureux.

3- Au corps médical
@ La nociception n'est ni nécessaire ni suffisante pour ressentir une douleur.
@ La recherche de la lésion ne doit pas être une priorité par rapport à l'explication de la douleur.
@ La recherche de la lésion n'est pas une fin en soi.
@ Il faut prendre le temps d'expliquer la douleur, le pourquoi et le comment.
@ Il ne faut pas considérer la douleur comme un problème mais bien comme un avertissement.
@ Attention à la chronicisation de la douleur notamment en l'expliquant mal ou en la masquant.
@ Les "voies de la douleur" n'existent pas ce sont les voies de la nociception.
@ L'analyse des examens complémentaires est souvent péjorative et délétère. Attention aux radios et autre scanner voire IRM.
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
Old 20-06-2012, 07:28 AM   #39
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

Le patient est le plus facile à convaincre mais si, en plus, ton discours va à contrario de celui du médecin, tu risques de perdre le patient et de te faire un ennemi.
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard

bernard is offline   Reply With Quote
Old 20-06-2012, 07:54 AM   #40
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by bernard View Post
Le patient est le plus facile à convaincre mais si, en plus, ton discours va à contrario de celui du médecin, tu risques de perdre le patient et de te faire un ennemi.
Ce n'est pas ce type d'attitude qui fera avancer la profession. Depuis des années nous nous sommes vu privés de pans entiers de notre domaine de compétence par des professionnels qui n'ont pas hésité une seconde à se mettre hors la loi. Les esthéticiennes y ont gagné le modelage, les ostéos un décret qui leur donne une légitimité pour nous bouffer un peu plus (car non conventionnés ... €), par des sage-femmes qui prétendent aujourd'hui à l'exclusivité de la rééducation périnéale, y compris la prise en charge de l'incontinence.

Dans mon secteur, ma diplomatie légendaire et ma volonté d'indépendance font que sur deux bassins de vie les kinés (sauf 1 qui roule pour les médecins) sont actuellement éliminés d'un dispositif de "pôle santé" commun. Le projet n'en est qu'à sa phase initiale, mais je n'ai pas hésité à informer le Président de Région, de l'URML, des CRO/CDO, le directeur de l'ARS, de la CRAM. Hier j'ai contacté la responsable de projet de l'ARS qui bien entendu n'était pas au courant de la situation.
Je n'ai ni l'intention de me laisser écarter ainsi, ni de me laisser dicter ma conduite par des médecins obtus, aveuglés par leur pseudo pouvoir.
J'ai créé ma patientèle sans et parfois contre les médecins. Alors m'en faire des ennemis? Je pense que c'est déjà fait, et ce depuis plus de 20 ans pour certains. Mon problème: je n'arrose pas!

Alors en ce qui concerne les patients, je n'hésite pas et n'hésiterai pas une seconde à leur donner mon point de vue, ma façon de penser, pour peu que je sois persuadé d'être dans le vrai.
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare

Last edited by Marc; 20-06-2012 at 08:21 AM.
Marc is offline   Reply With Quote
Old 20-06-2012, 07:58 AM   #41
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

Salut Bernard
Je comprends bien ça, mais fatalement nous nous heurterons à ce problème. Les points que j'ai exposés sont bruts et la stratégie à adopter demande plus de finesse qu'une liste comme celle ci. Il n'est pas question de contredire le médecin, il faut juste faire comprendre au patient son intérêt dans l'affaire. Si on le place au centre des débats et qu'il adhère, on a une chance d'y arriver. Le médecin a de toute façon raison par définition, je le sais bien, et la stratégie à adopter sera de toute façon individuelle. Les éléments de ces listes sont les outils dont nous disposons, mais aucun bon ouvrier ne se sert de tous ses outils en même temps, il choisi le bon en fonction de la problématique qu'il rencontre.
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
Old 20-06-2012, 08:18 AM   #42
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Laurent La Flèche View Post
Il n'est pas question de contredire le médecin, il faut juste faire comprendre au patient son intérêt dans l'affaire. ....Le médecin a de toute façon raison par définition
Hé bien moi je dis SI. Dans la mesure où nous avons la possibilité de montrer au patient qu'il y a des alternatives, il faut le faire.
Le médecin a toujours raison quand il propose, par exemple, systématiquement la chirurgie pour un canal carpien sans avoir au préalable tenté des solutions non invasives? Moi je dis NON!

Il est vraiment temps que la profession prenne ses responsabilités. Après tout la loi nous offre une solution: PREVENTION.
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 20-06-2012, 08:40 AM   #43
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

Marc, le transition ne peut se faire qu'avec une certaine fermeté et une certaine diplomatie, à la fois.

Le malade doit être convaincu et adhérer au traitement que nous proposons et ensuite faire le relais de l'information auprès du prescripteur.

Certains points de la liste de Laurent sont, aussi, à modifier.
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard

bernard is offline   Reply With Quote
Old 20-06-2012, 08:55 AM   #44
Laurent La Flèche
Neuro-Fils
 
Laurent La Flèche's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Age: 47
Posts: 173
Thanks: 34
Thanked 36 Times in 20 Posts
Default

Quote:
Certains points de la liste de Laurent sont, aussi, à modifier.
C'est justement ça qui m'intéresse. Peux tu préciser?
__________________
"La plupart des gens regardent les choses comme elles sont et se demandent : Pourquoi?
Moi, je regarde les choses comme elles pourraient être et je me demande : Pourquoi pas?"
JOHN F. KENNEDY
Laurent La Flèche is offline   Reply With Quote
Old 20-06-2012, 09:22 AM   #45
Marc
Effer
 
Marc's Avatar
 
Join Date: Jan 2006
Location: France Normandie
Age: 56
Posts: 1,877
Thanks: 81
Thanked 127 Times in 64 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by bernard View Post
la transition ne peut se faire qu'avec une certaine fermeté et une certaine diplomatie, à la fois.
Je suis d'accord. Seulement pour la diplomatie ... faudra penser à quelqu'un d'autre
__________________
Kay'1
"Il est plus aisé d'être sage pour les autres que de l'être pour soi-même."
William Shakespeare
Marc is offline   Reply With Quote
Old 20-06-2012, 11:36 AM   #46
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by Laurent La Flèche View Post
C'est justement ça qui m'intéresse. Peux tu préciser?
Par exemple :
Quote:
La douleur est importante utile et indispensable à un bon équilibre, et plutôt que d'essayer de s'en débarrasser, il faut apprendre à la gérer et à la comprendre.
La douleur n'est pas importante (bien que) : Elle fait partie de tout processus normal de guérison. On ne cherche pas à la combattre, on se combat pas soi-même, on cherche à comprendre son origine et survenue.
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard

bernard is offline   Reply With Quote
Old 20-06-2012, 11:40 AM   #47
bernard
Admin, Moderator...
 
bernard's Avatar
 
Join Date: Mar 2004
Location: France
Age: 57
Posts: 12,226
Thanks: 588
Thanked 337 Times in 163 Posts
Default

Quote:
2- Aux collègues
@ Une lésion tissulaire quelle qu'elle soit doit être traitée pour ce qu'elle est :
* Soit elle est primaire auquel cas c'est une vraie lésion
* Soit elle est la conséquence d'une mise en place par le cerveau d'une stratégie de protection (contracture réflexe, attitude antalgique...) auquel cas il faudra la traiter avec le soucis de la rapporter à son utilité.
Termes trop ostéo à mon avis ?
Traiter est aussi un terme qui peut gêner les puristes.
__________________
Simplicity is the ultimate sophistication. L VINCI
We are to admit no more causes of natural things than such as are both true and sufficient to explain their appearances. I NEWTON

Everything should be made as simple as possible, but not a bit simpler.
If you can't explain it simply, you don't understand it well enough. Albert Einstein
bernard

bernard is offline   Reply With Quote
Old 23-06-2012, 10:55 AM   #48
zoolima
Junior Member
 
Join Date: May 2012
Location: gravelines
Age: 24
Posts: 7
Thanks: 3
Thanked 0 Times in 0 Posts
Default réponse au mail

bonjour,

Je réponds au mail envoyé. Oui j'ai bien lu le livre et je l'ai fortement apprécié. Avec la conférence de Lorrimer, ce livre m'a paru plus facile à comprendre.
Là je viens de passer 1/2h voir plus, pour lire vos messages sur le forum. Il me faut un peu de temps pour tout assimiler surtout après 15 jours de vacances...

J'essaye de bien comprendre ce nouveau concept de la douleur. Mais ce n'est pas facile à appliquer sur les patients. C'est pourquoi, je visite régulièrement ce site pour me remettre en mémoire ces concepts et peut-être un jour avoir le déclic de tout comprendre et d'arriver à faire passer le message aux patients, collègues et medecins. Pour l'instant je suis toujours "l'assistante, la petite jeune du cabinet", je n'ai pas assez de connaissances, d'expériences et de répondants à toutes les questions des patients, de mes collègues pour affirmer que ce que j'ai appris est vrai. je ne sais pas si j'ai été claire.
zoolima is offline   Reply With Quote
Old 11-11-2012, 08:26 AM   #49
ptitom
Neuro-Fils
 
ptitom's Avatar
 
Join Date: Mar 2007
Location: Vendée, France, World
Age: 33
Posts: 531
Thanks: 10
Thanked 21 Times in 11 Posts
Default

Quote:
Originally Posted by zoolima View Post
Pour l'instant je suis toujours "l'assistante, la petite jeune du cabinet", je n'ai pas assez de connaissances, d'expériences et de répondants à toutes les questions des patients, de mes collègues pour affirmer que ce que j'ai appris est vrai. je ne sais pas si j'ai été claire.
Bonjour,
il faut être prudent avec le concept de vérité, la "vérité vraie" est fluctuante en science, ce qui est vrai aujourd'hui ne le sera pas forcément demain.
et penser posséder la vérité évite la remise en cause, c'est à la fois facile et dangereux.

En face de la vérité avec un grand V, on distingue trois groupes d’individus:
Ceux qui la cherchent: ce sont les moins nombreux.
Ceux qui s’en fichent: ce sont les plus heureux.
Ceux qui la possèdent: ce sont les plus dangereux.
Anonyme


confraternellement.
ptitom is offline   Reply With Quote
Post New Thread  Reply

Bookmarks

Thread Tools
Display Modes

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Forum Jump

Similar Threads
Thread Thread Starter Forum Replies Last Post
PC Effacer la mémoire neuronale pour traiter la douleur chronique Marc Le Petit Prince 5 25-02-2012 09:06 AM
PC Lombalgie chronique (humour) Marc Le Petit Prince 1 31-01-2011 02:37 PM
??? Nevralgie chronique Marc Le Neuro-Fil 7 02-10-2010 06:49 PM
Douleur chronique Marc Le Petit Prince 0 22-07-2007 08:43 AM


All times are GMT +2. The time now is 08:57 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.7
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
SomaSimple © 2004 - 2013